La philharmonie de Paris a récemment fermé les portes d’une exposition étonnante ! Du 4 octobre 2016 au 29 janvier 2017 s’est en effet tenue l’exposition MMM : la rencontre entre Mathieu Chedid et Martin Parr. Cet « ovni » culturel, fruit d’une collaboration réussie entre M, rocker troubadour et Martin Parr, photographe emblématique contemporain, avait déjà fait parler de lui en 2015 à Arles. L’exposition a déménagé à la philharmonie en 2016 et a été enrichie pour le plus grand bonheur des visiteurs qui se sont prêtés à l’expérience. Car c’est bien d’une expérience dont il était question pour cette exposition ! Une expérience sensorielle ! M et Martin Parr ont travaillé  » main dans la main » pour faire partager aux visiteurs leurs univers réunis en une sorte de cocktail acidulé ! La scénographie a été pensée comme une déambulation, une sorte de ballade dans une fête foraine visuelle, pop et brillante. Les 500 photos/vidéos de Martin Parr ont été installées dans 9 pièces différentes et M a composé 9 pistes sonores qui s’harmonisent avec le thème choisi dans chaque pièce. Une mise en abîme sonore du choc visuel créé par les photos. Pour chaque instrument   ( piano, basse, synthé, guitare électrique, percussion, voix etc.), on se retrouve plongé dans un environnement différent, un thème photo qui s’accorde subtilement avec l’instrument choisi.

Et la magie opère : la musique influence le regard, transcende l’univers kitsch de Martin Parr, et fait de cette exposition une sorte de ballet féerique vivant dans lequel le spectateur s’immerge complètement. Les thèmes sont variés : animaux, chapeaux, photos… avec toujours ce regard critique propre au photographe. Les plus belles images de l’exposition sont des photos en noir et blanc de la campagne anglaises, mises en scène avec une mélodie au piano brillamment orchestrée par M. Alors si vous avez loupé l’exposition, c’est bien dommage pour vous ! En attendant, on se prend à rêver à cette nouvelle façon de concevoir les expo, de les rendre plus riches, plus vivantes, plus ludiques et poétiques aussi ! Et on espère que la musique va continuer à s’introduire de plus en plus dans la sphère des musées et expositions diverses pour bercer nos incursions culturelles.