Entre un sandwich et un café, Olivier (notre colocataire de bureau) me raconte son amour pour le dessin. Il m’avoue que, malheureusement aujourd’hui, cela se résume à crayonner des princesses et des chats pour sa fille. J’imagine alors ce grand gaillard à moto entouré de robes, de diadèmes, et de matous. C’est assez incongru et charmant, ce mélange des genres. Illico je lui sors des crayons de couleur et une feuille blanche. Olivier se met au boulot, pour un atelier princesse
Quelques minutes plus tard, voici le résultat…