Un « c’est pas si pire » venant de Benoit est vécu par celui qui l’entend comme un compliment et une forme d’encouragement. En général, les choses se déroulent comme ceci : vous rendez un boulot au « grand chef » (😁) et vous attendez un peu anxieusement quand même qu’il valide ou pas votre proposition. L’arrivée du « c’est pas si pire »  est donc toujours accueillie avec soulagement ! Parce que « c’est pas si pire », c’est entre l’approbation et les félicitations. Bien sûr, cela ne veut pas dire que c’est génial ( nous sommes à l’école de l’excellence chez by Benoit !!) mais cela ne veut pas dire que c’est mauvais non plus. Décodé, cela signifie que c’est bien, que ça pourrait être mieux bien évidemment, et que c’est donc … Pas si pire !

Benoit a cru pendant assez longtemps qu’il était le génial inventeur de l’expression puis il a découvert que les canadiens en possédaient la paternité ! Il a donc renoncé à revendiquer la  propriété intellectuelle de la chose mais continue de le manier à bon escient et avec parcimonie. Au moment où je termine ces lignes je suis justement en train de me demander quel sera son verdict à propos de ce texte… Et vous qu’en pensez-vous ? C’est pas si pire ?   

 Blog_Life_CestPasSiPire_1Blog_Life_CestPasSiPire_2