Abdelkader Benchamma est un poète : un artiste qui joue avec l’espace en dépassant les limites du dessin pour perturber notre rapport à l’espace ainsi que nos perceptions. Au Centquatre, sa nouvelle expérimentation graphique intitulée « L’horizon des événements » vous plonge dans son univers onirique, fusion de dessins à l’inspiration autant cosmique que métaphysique. byBenoît a pu admirer ce très beau travail graphique. Dans une pièce très peu éclairée, sorte de grotte immersive ultra terrestre, Abdelkader Benchamma a dessiné sur tous les murs, à l’encre, au fusain, à la brosse : un travail en noir et blanc qui donne un beau relief et déstabilise le spectateur. Levez la tête, et vous serez aspirés dans un trou noir. Tournez-vous, et ce sont les formes ondulantes d’un mur qui vous happeront. Dans un jeu de mouvement inspiré des gravures anciennes, les flux dessinés vous entraînent dans un monde parallèle. Le visiteur doute de sa perception du réel, entre dans cet univers pour mieux se laisser emporter.  Œuvre éphémère, ces dessins, malgré leur très grande minutie, sont voués à disparaître. Comme leurs sujets, les éléments naturels, ils demeurent fugaces et insaisissables.

« L’horizon des événements » Abdelkader Benchamma jusqu’au 6 mai 2018
Le CENTQUATRE-PARIS / 5 rue Curial – 75019 Paris
www.104.fr